portail www.arts-numeriques.info : update, onglet structures & festivals, databases, subventions, vjing…

 BONUS, DATABASES, www.arts-numeriques.info  Comments Off on portail www.arts-numeriques.info : update, onglet structures & festivals, databases, subventions, vjing…
Jan 192011
 

Boris Muller - Poetry on the Road

site web : www.arts-numeriques.info
.

Voici les derniers changements apporté au portail :

  • Pas de changement très visible pour ce premier update, mais :
    • une barre de menus plus compacte
    • des visuels intégrés aux flux (pensez donc à insérer vos visuels dans vos différents flux, c’est simple et cela donne une lecture plus conviviale)
    • intégration de beaucoup plus de sources vidéos
  • onglet structures & festivals : où vous pourrez retrouver “ceux qu’on ne présentent plus”, qui se “retrouvent dans tous les livres”… bref, les incontournables. Le moteur de recherche devrait reprendre bientôt quelques 400 structures/festivals/projets de par le monde.
  • onglet databases : les principales bases de données qui se présentent comme telles, ou qui intègrent différentes plateformes. J’ai retenu une volonté claire de faciliter les recherches et/ou les présentation de résultats. Le moteur de recherche devrait reprendre bientôt une cinquantaine de base de données de par le monde.
  • onglet subventions : il me semblait difficile de ne pas donner quelques pistes des principales subventions francophones. Cela s’enrichira bien entendu avec le temps. Le moteur de recherche spécifique reprendra une cinquantaine de structures.
  • onglet vjing : sans entrer dans les détails d’un “monde en soi” (assez hermétique au premier abord), je reprends ici un focus sur une excellente porte d’entrée dans le monde du vjing (qui je l’espère donnera lieu à une collaboration plus étroite avec le temps). LeCollagiste vj a mis en place depuis des années une série d’outils incontournables du monde des “performeurs vidéo”. Si les milieux dits “arts numériques” et vjing sont restés bien séparés pendant de nombreuses années, on voit maintenant apparaître clairement une plus grande perméabilité, que ce soit au niveau des artistes eux-mêmes ou des festivals qui les présentent. Je trouvais donc normal de ne pas éviter le sujet.
  • onglet sur le web : une veille générale, moins “filtrée”, des exemples de moteurs de recherche visuels, des news…
  • onglet textes et bibliographie : j’ai simplifié l’anthologie sous forme de liste en vous redirigeant vers pearltrees ou netvibes pour une exploration plus visuelle. Une meilleur intégration au portail est prévue prochainement. Une veille bibliographique est mise en place. Le moteur de recherche reprendra bientôt une liste assez exhaustive d’éditeurs spécialisés dans ce genre d’ouvrages, ce qui rendra les recherches et la veille plus aisées.

le petit focus de veille habituel :

  • Rhizome sort une nouvelle version (beta) de son site (et agrandit son équipe au passage – deadlines en janvier et février). Beaucoup plus clair et plus simple, c’est un format assez étroit de style blog qui a été retenu. Le site possède cependant tous les outils d’un portail de type communautaire et a d’ailleurs mis l’accent sur sa communauté grandissante. Ca n’est pas encore facebook (en termes d’outils, on s’entend), mais la plateforme se rapproche ainsi de dancetech, labforculture ou digitalarti… Les plus gros changements apportés vont d’ailleurs dans ce sens : une interaction plus grande et plus souple avec la base de données rhizome, afin de pouvoir créer des espaces personnels  plus riches et mieux documentés. Toutes les entrées de cette base sont maintenant visibles gratuitement pour tout le monde.
    Avec les meilleurs intentions du monde (encore une fois et comme ailleurs), il vous est donc demandé de contribuer : il vous faudra, tant bien que mal, essayer de faire une copie de votre site sur Rhizome afin d’y avoir un espace qui vous mette bien en valeur. C’est le revers de la médaille des sites communautaires : c’est vous qui leurs apportez du contenu et une valeur ajoutée. Le problème étant  bien entendu au niveau du temps que cela vous demande, de l’optimisation des outils que l’on met à votre disposition pour importer vos données. Et dans le cas de Rhizome, ça risque de vous prendre un certain temps (une intégration via flux aurait été plus judicieuse me semble-t-il).
    Ceci mis à part, la structures fournit toujours une masse conséquente de publications et d’informations, une ligne éditoriale sérieuse, une base de données de ressources (sous cotisation de 25 euros l’an) acceptable, une très bonne visibilité… et surtout un travail de recherche et de multiples projets qui dépassent largement le cadre de la seule plateforme Web. Dans ces conditions, il est difficile de bouder son plaisir en parcourant le site au plus de 2500 “art works” répertoriés avec soin et je dirais même “délicatesse”.

  • Je reviens encore une fois sur le premier appel du RAN (deadline le 01 mars). Un appel à projet précis, bien formulé et qui n’hésite pas à être long et détaillé (ce qui est toujours agréable : voir qu’on a pris le temps de réfléchir à la proposition). C’est aussi l’occasion de constater que les choses se mettent en place et que le RAN, ce “déjà-mastodonte”, n’est pas qu’un tissus de bonne intentions téléchargeable en pdf, qui ne servirait que de liens entre les structures qui le composent (ce qui serait déjà, en soi, une bonne chose bien entendu). Le RAN s’adressent donc ici directement aux créateurs, il est plus qu’un réseau, il devient une entité tangible avec qui ils pourront avoir affaire. Dans la foulée, le réseau appose également son logo sur un autre appel à projet, celui du projet MADE (Mobility for Digital Art in Europe – deadline le 24 janvier), à découvrir si ça n’est déjà fait (le texte de l’appel possède les même qualité que celui du RAN).
  • La nouvelle SAT se teste aujourd’hui soir avec le dernier spectacle d’une amie canadienne dont je vous avais déjà parlé : Manon Oligny (voir post du 29 juin 2010). Ces dernières années, son travail de création chorégraphique s’est peu à peu étroitement lié aux “nouvelles technologies” (sans doute le fait d’être chargé de projets à la SAT n’y est pas pour rien). A noter, le léger retard de l’inauguration de la Satosphère. Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’art immersif est le slogan clin d’oeil pour ce nouveau dôme permanent dont se dote la Société des Arts Technologique (qui était déjà très bien équipée). Quant au spectacle de Manon Oligny, Icône à vendre, il prendra place jusqu’au 29 janvier : “achetez maintenant !”.
  • en vrac

Jan 092011
 

buddha face - D. E. Stanley

site web : www.arts-numeriques.info
.

L’onglet info-tech-science est complété. Le champs étant très large, le contenu est fortement hétéroclite. Il reprend une vingtaine de sources que je consulte régulièrement. Il s’affinera sans doute au fil du temps.

Le moteur de recherche de l’onglet reprend une cinquantaine de sources actuellement, mais le nombre de sources va doubler très prochainement.

Je vous propose un petit focus sur l’onglet pour terminer le post :

.

Jan 072011
 

www.arts-numeriques.info

site : www.arts-numeriques.info
.

Ce nouveau portail regroupe toutes une série d’informations que j’avais déjà mise en ligne ailleurs (sur netvibes notamment). Plus clair, plus simple et beaucoup mieux fourni, il est essentiellement un lieu d’information qui vous redirigera, le plus rapidement possible, ailleurs.

C’est un outil personnel et privé que je partage, et qui j’espère vous sera utile. En attendant des outils plus efficaces, il me semble que c’est une bonne porte d’entrée vers les arts dits “numériques” à l’heure où l’on commence de plus en plus à parler d’un certaint post-“art numérique”.

www.arts-numeriques.info en quelques points ;

  • deux onglets (calls1 et calls2) qui reprennent les sites principaux qui émettent des appels à projets ou à résidences, avec une veille web et deux moteurs de recherche centrés sur une cinquantaine de structures. Plusieurs focus sur les arts numériques ou multimédias.
  • un onglet arts numérique ? qui reprend une anthologie des textes francophones online sur les arts numériques, une veille web bibliographique et plusieurs veilles web général, des vidéos d’oeuvres, d’interviews, des photos, un moteur de recherche centré sur l’anthologie.
  • un onglet mags et un onglet blogs qui reprennent une cinquantaine de médias diffusant de l’information spécifique et un moteur de recherche centré sur ces médias
  • un onglet social networks qui reprend une veille sur les médias sociaux avec un moteur qui centré sur quelques 700 réseaux sociaux.
  • un onglet webtv & radios qui présente une vingtaine de médias tv et radios et un moteur de recherche centrés sur une centaine de chaînes de télévisions et de radios
  • un onglet networks qui vous présente les informations des plus grands réseaux “arts numériques” et deux moteurs de recherche centrés sur ces derniers.
  • un agrégateur qui vous permet de faire des recherches dans les flux.
  • une page d’accueil qui fait un focus sur tous les onglets. Cette dernière se transformera certainement au fil du temps en une espèce de mag qui reprend les infos les plus importantes du portail.

il me reste à compléter les onglets suivants : structures et festivals ; databases ; focus : Belgique ; info-tech-science ; hard/softwares ; searchtools ; et à entièrement revoir les flux de l’agrégateur pour les faire correspondre à ceux du portail.

Les temps de chargement des pages du site peuvent être parfois un peu longs, c’est normal puisque le masse d’informations est conséquente. Pour ne pas rallonger ces derniers, le portail updatera ses flux 2 fois par jour.

Ce blog est repris dans un onglet du portail et son flux sur la home page, vous pourrez donc le consulter là-bas. Son rythme de parution sera espacé au profit des différents outils que fournit le portail.

J’ai été très heureux d’apprendre que le R.A.N. (voir post du 20 sept.2010) lançait son premier appel à projet, il me semblait bon de le signaler pour conclure cet article : deadline le 01 mars 2011.

Si vous trouvez ces infos intéressantes : ne les gardez pas pour vous, partager-les !

Nouveau portail des arts dits numériques (et multimédiatiques)

 CALLS, DATABASES, INFOS, RESIDENCES, SOFT/HARDWARE, www.arts-numeriques.info  Comments Off on Nouveau portail des arts dits numériques (et multimédiatiques)
Jan 072011
 

Ce nouveau portail sera accessible dès ce 07 janvier (dans le courant de la soirée).

Toujours un espace de travail (en chantier, puisque j’ai pris beaucoup de retard), mais assez propre, beaucoup plus facile à consulter que les différents portails netvibes, plus complet aussi et possédant des outils de recherches Web optimisés.

Un seul lieu qui vous donnera accès à plusieurs centaines de sources actualisées plusieurs fois par jour (appels à projets, résidences, magazines, blogs, réseaux, structures, festivals… et bien d’autres choses encore).

A ce soir donc.

Dec 102010
 

home.crealab.info

site web : home.crealab.info
.

Un tout petit réseau pour aujourd’hui qui pourrait peut-être rentrer dans mon “cimetière des projets” : le dernier flux effectif du réseau remonte à plus de cent jours, quelques liens rompus, plus de possibilité de créer un nouveau compte, agenda vide… Aucune information, me semble-t-il, ne confirme l’arrêt du réseau, on dira donc qu’il est en “pause”.

Crealab est présenté comme un réseau d’échanges et de transmission. Il s’est doté d’une interface Web de type portail communautaire et d’une série de projets de rencontres de type Dorkbot. Pas grand chose comme info sur le net, à part cette vidéo qui vous donnera toutes les infos sur le projet. Les structures composant Crealab sont toujours, quant à elles, bien actives et j’y reviendrai donc prochainement.

Partenaires du réseau

flux rss de Crealab
[rssinpage rssfeed=’http://home.crealab.info/?view=rss’ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

…………………………………………………………………………….
Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : Call for Video – Multimedia LAB – International – deadline le 15 janvier 2011
…………………………………………………………………………….

.

Dec 092010
 

Le blog se met en mode “stand by prolongé”. Trop de travail pour fournir des articles fournis… Ca me permettra néanmoins d’introduire différents réseaux “arts numériques” et d’autres moins spécialisés. Cela me donnera la possibilité de vous présenter un des derniers portails provisoires qui sera consacré à à une veille sur ces dits-réseaux.

Gaîté-Lyrique-Yves-Geleyn

.

Pour ce petit focus, je commencerai par vous conseiller le survol d’un petit dossier concocté par fluctuat.net : ArchiCulture. S’il date un peu, il est justement intéressant de voir, par exemple, l’évolution de trois gros chantiers qui m’intéressent depuis un certain temps et qui n’étaient pas des plus simples.

Si la Maison des Métallos semble avoir maintenant trouvé ses marques sous la direction du programme de Philippe Mourrat, les travaux de l’Ile Seguin commenceront eux seulement en 2012, pour un “vernissage” aux alentours de 2017. Beaucoup d’eau(x) risque(nt) donc encore de couler sous ses ponts, mais il y a aujourd’hui un projet en cours bien établit et qui prévoit en son sein un “pôle d’art numérique“, d’où mon intérêt. Le troisième projet possède une actualité brûlante, puisqu’il s’agit de la “Gaîté Lyrique” qui ouvrira ses portes dans quelques mois. Ce “lieu maudit” depuis les années 60 va donc enfin renaître, avec un projet qui nous invite à explorer notre époque à l’ère de la création numérique. Son directeur, Jérôme Delormas, s’est déjà exprimé plusieurs fois à ce sujet (voir articles poptronics, idn…) et il a présenté ce soir la saison 2011, dans le cadre d’un MCDate (à la Maison de Métallos justement). Si vous n’y étiez pas physiquement/streaminguement (ou pour plus d’infos sur le lieu en attendant que le site officielle prenne entièrement le relais), je vous conseille : l’article La Gaité Lyrique, c’est pour bientôt ! ; la vidéo du vlog de Michel Reilhac ; le blog de la commission Gaîté.

J’avais aussi envie de vous reparler de la section “cultures numériques – art” du média online OWNI-Digital Journalism, via l’article : Jonathan Harris, poète des data. Sa TED conférence (2007) était un très bon souvenir et l’article reprend pas mal d’autres sources. C’est évidemment son travail sur la visualisation des données qui m’intéresse tout particulièrement. En parlant de ça et tant que je suis sur OWNI, un petit détour par un article de Jean-Noël Lafargue : WikiLeaks Reloaded: Les suites de la fuite. Je sais que quelques artistes travaillent en ce moment sur les données de WikiLeaks, mais je n’ai pas encore vu un projet terminé. Ca ne saurait tarder je suppose et je vous en tiendrais bien évidemment informé.

Et pour finir :

.

Pixelache network (part1) – PikseliÄHKY – Mal au pixel

 FESTIVALS, STRUCTURES  Comments Off on Pixelache network (part1) – PikseliÄHKY – Mal au pixel
Dec 062010
 

Le blog se met en mode “stand by prolongé”. Trop de travail pour fournir des articles fournis… Ca me permettra néanmoins d’introduire différents réseaux “arts numériques” et d’autres moins spécialisés. Cela me donnera la possibilité de vous présenter un des derniers portails provisoires qui sera consacré à à une veille sur ces dits-réseaux.

G. Angelis - M. Sanheira - J. Sirjacq

.

site web : network.pixelache.ac
.

Le festival finlandais Pixelache a été fondé en 2002 par l’artiste Juha Huuskonen. Depuis lors, il est devenu un réseau s’étendant de Helsinki à Medellín en passant par Istanbul ou encore Bergen et rassemble ainsi un véritable vivier d’acteurs (qui sont par ailleurs très actifs chacun de leur côté).

C’est la traduction de PikseliÄHKY en français (littéralement “mal au pixel”), qui servira de titre à la version parisienne du festival. Le site de Mal au Pixel est toujours hébergé par le Centre des Arts Sensitif (CRASLab, qui vous amènera naturellement vers le projet mains d’oeuvres), mais le festival est apparemment aujourd’hui “réalisé” par Art Kill Art (si page blanche, essayez cette adresse) en association avec d’autres partenaires. J’y reviendrai dans l’article qui y sera consacré (voir la vidéo de la conférence de Mathieu Marguerin -entre-autres directeur du festival- ci-dessous).

Comme tout réseau à ramifications complexes, il n’est pas simple de se faire une rapide vue d’ensemble. Mais là où Pixelache Network se différencie d’autres gros réseaux que j’ai déjà abordé et que j’aborderai prochainement, c’est que l’organisation a pensé à nous fournir un portail de veille en temps réel, clair et simple. Comme pour mes portails de veille, vous pouvez y retrouver les flux rss de chacun des lieux, plus une série de veilles Web qui reflètent automatiquement l’activité du réseau. C’est très facile à mettre en place et très efficace. Bien entendu, on pourrait encore améliorer l’outil (au niveau de la veille, de la recherche, de la personnalisation, de la communauté…), mais si tout le monde proposait, ne serait-ce qu’une base de ce type, l’information circulerait déjà beaucoup plus facilement.

Introduction au réseau Pixelache

Membres du réseau pixelache

flux rss de PikseliÄHKY
[rssinpage rssfeed=’http://www.pixelache.ac/helsinki/feed/’ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

Portail "Art + Numérique + Logiciels" et introduction à Processing

 DATABASES, SOFT/HARDWARE  Comments Off on Portail "Art + Numérique + Logiciels" et introduction à Processing
Nov 142010
 

conception graphique générative

portail de veille  : www.netvibes.com/arts-numeriques-logiciels
processing : processing.org
.

Il y a quelques mois, j’avais très envie de présenter la future sortie du livre “La conception graphique générative – Concevoir, Programmer, Visualiser avec Processing” de Hartmut Bohnacker, Benedikt Groß, Julia Laub et Claudius Lazzeroni. Mais évidemment, ça voulait dire qu’il fallait que je m’attaque à Processing ou que j’évite lâchement le sujet. Il faut bien dire que c’est un peu ce que j’ai fait depuis que j’ai commencé ce blog : si j’ai bien présenté quelques soft/hardawre, je me suis bien gardé de mettre les doigts dans ce sujet trop complexe et qui plus est, déjà très bien documenté par des sites de référence.

Ceci étant dit, il me semblait difficile d’éviter plus longtemps de vous proposer une veille sur le sujet.

Vous pourrez retrouver sur ce portail “art + numérique + logiciels” un ensemble d’outils (softwares et langages de programmation), dont je compléterai les onglets au fur et à mesure de mes articles sur les différents sujets. Il va s’en dire que je ne vais pas chercher à être exhaustif, mais bien à simplement rassembler quelques pistes qui permettront une bonne introduction à tel langage ou tel logiciel. Je privilégierai bien entendu les sources francophones, mais il est évidemment difficile de faire l’économie de l’anglais. Un agrégateur qui vous permettra de faire des recherches suivra dès que j’aurais le temps de le mettre en place.

Onglet Processing

J’ai donc commencé par compléter ce premier onglet, et je pense que vous pouvez, dès à présent, y retrouver un nombre considérable de sources et une veille sérieuse qui vous permettra d’en récupérer d’autres. Il me semblait donc ridicule de copier dans cet articles les différents liens, parce que ça aurait fait une nouvelle liste de listes et rajouter encore un intermédiaire, sans réelle valeur ajoutée.

Par contre, j’avais envie de faire un focus sur quelques personnes/projets qu’on ne peut éviter lorsqu’on cherche des informations Web sur la programmation en art :

.
flux rss processing.org
[rssinpage rssfeed=’http://feed.processing.org/rss’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

flux rss codelab processing
[rssinpage rssfeed=’http://codelab.fr/fil-forum-processing’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

Nov 072010
 

veille arts numériques

Voici donc une série d’update pour cette semaine.

  1. www.arts-numeriques.info/veille : création de la veille  qui vous permet de faire des recherches dans tous les flux.
  2. portail netvibes : nettoyage en profondeur des flux
  3. informatique – tech/sciences : nouvel onglet du portail netvibes
  4. qu’est-ce que l’art numérique : rajout de textes
  5. Artistes + Numérique + Belgique : rajout de données et d’artistes dans le portail.
  6. pour les paresseux : insertion de plusieurs veilles partielles dans la colonne de droite du blog (il suffit de descendre un peu).

Ces espaces vous fournissent automatiquement des infos en temps réel sur les différentes sources présentées sur le blog, avec différentes présentations. On est encore loin du portail personnalisable, mais en attendant, il y a déjà moyen de se tenir informé.

.

Nov 012010
 

pascalebarret&avatars

site web provisoire : www.netvibes.com/digital-artists-belgium
.

Si vous faites un tour régulièrement sur ce blog, vous avez dû remarquer le changement de ce week-end. Il me semble que la présentation est maintenant plus clair et la lecture des articles plus agréable.

J’ai donc complété trois fiches sur le portail Artistes+numérique+Belgique (drapeaux vert) :  Pascale Barret (voir article 31 juil. 2010), Lucille Calmel et Naziha Mestaoui (electronic shadow).

Pour un chargement plus rapide, je n’ai laissé que la fenêtre biographie ouverte. Pour ouvrir les fenêtres une à une, il suffit de cliquer sur la petite flèche à côté du nom de la fenêtre (logo).

Comme ce portail risque de rester provisoire pendant quelques mois encore, je mettrai bientôt en ligne une veille qui reprendra en temps réel tous les flux des artistes dont j’aurais complété la fiche, avec possibilité de recherche par artistes et par mots clés. J’essaierai de faire rapidement la même chose avec le portail www.arts-numeriques.info (ce qui vous permettra de faire des recherches dans les appels à projets, les bourses, les résidences, lieux, festivals…).

Je rappelle que pour ces essais, je ne présente que les artistes qui ont un lien avec le numérique et le multimédia, et la communauté française de Belgique et ma liste se complétera au fur et à mesure.

Le projet avance plutôt pas mal et une étape de travail significative sera présentée en automne 2011. D’ici là, il devrait faire le tour de l’enseignement supérieur artistique en communauté française de Belgique (section arts numériques et visuels).
.

flux rss du blog “pascalbarret&avatars”
[rssinpage rssfeed=’http://www.pascalebarret.domainepublic.net/blog/?feed=rss2′ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

flux rss Lucille Calmel – mur facebook  “when i’m good i’m very good but when i’m bad i’m better”
[rssinpage rssfeed=’http://www.facebook.com/feeds/page.php?format=atom10&id=63498238037′ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rssformat=’x – Y’]

Oct 282010
 
labforculture.org

site web : www.labforculture.org
.

Un site web, 50 pays, 6 langues“… on peut rajouter, plus de 5000 membres et 500 blogs (avec possibilités de mettre un flux rss), dont le plus actif aujourd’hui est “Projects, Calls for Proposals and Funding“, ce qui n’est déjà pas mal.

Pour le reste, que peut-on trouver sur ce portail commandé par la “Fondation européenne de la culture” :

  • annuaire ou le tour du monde en 1580 résultats, c’est finalement assez peu puisque le site est généraliste. Les système de filtrage fonctionne bien et il faudra passer par “arts électroniques” ou “nouveaux médias et arts numériques” ou… pas moyen de mixer, pas moyen non plus de suivre une liste de résultats. Il vous restera donc quelques 200 structures, un peu plus si vous passez par “arts multidisciplinaires”. Difficile de savoir, il faut malgré tout sortir la pince à épiler. Dommage. Les résultats sont sous format “fiches” claires et précises. Une note particulière pour le taggage qui est, comme je l’ai dit, fourni. Vous pouvez bien entendu bookmarker les fiches qui vous semblent intéressantes.
  • financement : quelques 300 résultats pour “les agences et les programmes“, “les fondations“, “le financements alternatif“, “la philanthropie“, des “astuces“…
  • Nouvelles culturelles : magazines, infos, newsletters, calendriers d’événements, mailings…
  • Projets : ou comment faire naître une communauté et surtout la conserver. Vous avez réalisé un projet, soumettez-le sous forme de récit pour que la communauté en profite. Hors communauté, c’est d’un intérêt moyen. Par contre les “10 études de cas” détaillées, sont quant à elles parfois très intéressantes.
  • Ressources pour la recherche : no comment, je vous laisse avec 773 bases de données, outils de recherche, publications, enseignement…
  • page des flux rss

A voir aussi

Dans la série des portails, voilà donc un exemple de poids. Mais c’est surtout le fait que ça soit un outil supranational, supra réseaux, qui est là pour ce fameux réseau “de facto” dont je parle tant. Ainsi, on peut y retrouver le “RAN” , le “FILE” , “digitalarti” , “Le Cube” , “la Société des Arts Technologiques” , les “dorkbot” , le “festival Elektra” , la “Kitchen Budapest” , “The Upgrade” , le festival “ars electronica” … etc. etc. Les acteurs des principaux réseaux ici réunits et qui fait qu’on a pas besoin de courir partout.

heu… en fait, non. Enfin oui, le festival “ars electronica” oui. Les autres : non.

Quelles que soient les raisons de leurs absences -et elles peuvent être multiples et surtout “bonnes “(les raisons sont toujours bonnes, n’est-ce pas ?), il me semble que la plus simple et la plus pragmatique : c’est qu’on ne les y ait pas mis. Pas encore en tous cas. Ou alors, c’est peut-être à cause de cette mode du “participatif”, qui fait, qu’en plus de publier sur notre site, on doive publier sur notre blog, sur notre facebook, notre myspace, twitter, et tous les portails qui seraient tellement vides sans. J’y reviendrai, car ça n’est pas anodin.

Pour finir, je vais vous montrer par quel article (et outil)  j’ai découvert “LabforCulture” et qui m’a donner l’envie d’y revenir. C’est un bel exemple et il y en a vraiment beaucoup d’autres : “Les blogs culturels en Europe” (j’en reparlerai de toute façon lors de la présentation des blogs sur lesquels je ne me suis pas encore penchés). Vous pourrez retrouver ses différents flux sur le portail.

.

flux rss général de LabforCulture
[rssinpage rssfeed=’http://www.labforculture.org/en/rss/feed/recent’ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

Oct 202010
 

radio aporee ::: map

site web : aporee.org/maps
.

Pour aujourd’hui, ça sera une base de données au travers du projet “radio aporee ::: map” de l’artiste Udo Noll. Je pensais que “tout le monde” connaissait ce dernier parce qu’il avait fait le “buzz comme on dit”, en 2006-07, mais à force, je me rends compte que ça n’est pas/plus vraiment le cas aujourd’hui. Or, le projet est non seulement un appel à participation ouvert et sans deadline, mais ça peut être aussi la base d’une collaboration pour de nouveaux projets.

Pour présenter “radio aporee”, vous ne pouvez faire l’économie de l’article  “Topographie et radiophonie ~ Entretien avec Udo Noll de Radio Aporee” (part1part2), qui me permet d’ailleurs de refaire un petit focus sur le site “Syntone” (actualité et critique de l’art radiophonique).

Ca me fait penser que je dois faire un article sur les banques de sons présentent sur le Web et surtout un autre sur les installations sonores géolocalisées, qui j’espère donnera quelques pistes si vous voulez aborder cette recherche (mais ça, ça ne sera pas pour tout de suite, comme vous avez pu le remarquer, le temps me manque en ce moment pour faire des articles fouillés).

Liens

.
flux rss

[rssinpage rssfeed=’http://radioaporee.blogspot.com/feeds/posts/default’ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Le projet Dreamshake (voir post 24 août 2010) organise une rencontre à Bruxelles le 28 octobre 2010 aux Halles Saint-Géry. En présence de (entre autres) :

…………………………………………………………………………….

.

Oct 192010
 

CultureBox - france télévision

Je vous ai déjà présenté quelques webTV, je continue donc aujourd’hui avec quelques initiatives, plus ou moins réussies. Les plus intéressantes trouveront bientôt leur place dans un futur onglet du portail www.arts-numeriques.info.

  • CultureBox, le premier guide culturel en vidéo” : Proposé par France Télévision. Pas de catégorie “art numérique”, mais une recherche sur les différents thèmes vous donneront accès à une série de reportages tout à fait intéressants.
  • Dance Tech” – Interdisciplinary explorations on the performance of motion :  j’en avais déjà touché un mot, la webtv de Marlon Barrios Solano est une référence incontestable. C’est un peu le souk, et c’est doublé d’un portail et d’une communauté de plus de 3000 membres, ce qui n’arrange pas vraiment la clarté, mais on s’y habitue vite. Il va s’en dire que “le milieu” de la danse s’étant depuis longtemps emparée des “nouvelles technologies”, on y trouve son compte sans même devoir faire une recherche spécifique.
  • tribeca75 tv” : “concentré d’actu culturelle à Paris“, la chaîne fait plutôt dans le “people fashion”, mais comme l’art numérique à tendance à faire très chic ces derniers temps, vous pourrez malgré tout y retrouver quelques vidéos et je pense que leurs nombres augmentera dans les années qui viennent.
  • F.L.A. tv – Faites Le Autrement association” : un ovni belgo-montois que j’aime bien. C’est à parution très aléatoire et même “timide”.
    A noter que l’association qui se veut une “analyse critique des médias et des technologies actuelles” ne fait pas que dans la télé et les ateliers vidéo, puisque la seconde édition du festival du court «art vidéo» qui aura lieu en mars 2011 à la Maison Folie à MONS (voir appel à participation). Elle dispose également de matériel de tournage, de montage et d’un studio. Son ambition étant de “former et ensuite de créer un réseau d’artistes désireux d utiliser la vidéo dans leur démarche quelle que soit leur activité; danse, théâtre, arts plastiques ou video pure…“. A bon entendeur.

.
flux rss DanceTech
[rssinpage rssfeed=’http://www.dance-tech.net/profiles/blog/feed?xn_auth=no’ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : Call for papers at Technarte 2011 – Spain – deadline le 01 nov. 2010

…………………………………………………………………………….

Portail de veille "Digital + Artists + Belgium" – Web

 ARTISTES BELGIQUE, INFOS  Comments Off on Portail de veille "Digital + Artists + Belgium" – Web
Oct 092010
 

Thomas Israël - Pick my brain - vernissage le 09 oct. 2010

site web : www.netvibes.com/digital-artists-belgium
.

J’avance doucement sur ce lieu provisoire qu’est le portail “Digital + Artists + Belgium“. Une première liste de créateurs s’y trouve avec, pour chacun, leur site respectif (ou une première information sur leur actualité lorsqu’ils n’ont pas de site).

Vous pourrez d’ors et déjà y retrouver : anteloop – Yannick Antoine – artefakt – Jesús Azogue – Pascal Baltazar – Pascale Barret – Roald Baudoux – Raphaël Bastide – P. Beaubois et F. Kuypers – Yves Bernard – Gaël Bertrand – Bud Blumenthal – Isabelle Bonté – Charon RC – Lucille Calmel – Cil – Michel Cleempoel – Clinic Orgasm Society – Valérie Cordy – Laura Colmenares Guerra – Nicolas d’Alessandro – Ronald Dagonnier – Alec de Busschère – Alain De Clerk – Marie-Laure Delaby – Alexandra Dementieva – Pierre D’Haenens – Thierry De Mey – Natalia de Mello – Franco Dragone – Stephan Dunkelman – Cédric Dumetz – Arnaud Eeckhout – Nathalie Fougeras – Jeremy Glik – GRATIN – Sébastien Herickx – Thomas Israël – jodi – Nios Karma – Stéphane Kozik – Opana Kramer – Tamara Laï – Xavier Leton – LAb[au] – Bernard Lepercq – Félix Luque (Sánchez) – Ariane Loze – Lionel Maes – Rodrigo M. Malmsten – MéTAmorphoZ – Sébastien Monnoye – Mossoux-Bonté – Mélanie Munt – collectif Mutin – Johan Muyle – Alok Nandi – Stéphane Noël – Michèle Noiret – noussommesquatrevingt – Julien Odeur – Piotr Osuszkiewicz – Dirk Paesmans – Vincent Paesmans – Sébastien Rien – Cédric Sabato – Yacine Sebti – Antoine Schmitt – Philippe Smeyers – Transquinquennal – Todor Todorof – t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e – Verrue – François Zajéga

Il y a pour le moment une seule fiche complétée (drapeau vert), mais d’autres suivront assez vite.

Je rappelle que la finalité d’un lieu comme ce portail est non seulement de pouvoir avec accès une actualité “realtime”, mais également de pouvoir faire des recherches transversales à travers cette dernière (à travers toutes les fiches donc, qu’elles soit de créateurs ou de structures). Il va s’en dire que NetVibes n’est pas l’outil indiqué, et qu’il me tarde de mettre online d’autres solutions, mais malheureusement, ça prendra encore un certain temps.

.

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : International Symposium on Soundscape – Call for entries – Temporeale – Italy –  deadline le 30 oct. 2010

…………………………………………………………………………….

.

Moteurs de recherche (part 1) – Introduction : search engine – do engine – find engine…

 BONUS, DATABASES, SOFT/HARDWARE  Comments Off on Moteurs de recherche (part 1) – Introduction : search engine – do engine – find engine…
Oct 032010
 

.

Le blog se met en mode stand by. Trop de travail pour pouvoir écrire des articles fouillés.
Cette pause me permettra de reprendre des liens simples présentés par tags.

.

Digressions introductives de fin de week-end

J’avais glissé l’idée dans le dossier de cette future veille que le concept de moteur de recherches (search engine) devrait peu à peu être remplacé par celui de moteur de trouvailles (find engine), car, à part dans certains rares cas particuliers (et encore c’est une question rhétorique), notre besoin n’est pas de chercher, mais de trouver. C’est pourquoi ce projet insiste tellement sur ces fameux outils de “recherche” et de visualisation de données : à quoi sert d’avoir 10000 appels à projets par jour, si vous ne pouvez avoir accès à des filtres personnalisables (textuels et visuels).

Si cette dénomination de “find engine” fait timidement son apparition et que certains moteurs en font leur slogan, “do engine” retient également l’attention avec l’idée d’un logiciel qui vous “aide à faire”, un assistant personnel (et virtuel). Tout ça n’est pas nouveau, mais vous n’avez qu’à faire une petite recherche Internet pour voir que si le sujet reste encore “flou” (surtout dû à un champ très large), il est “chaud chaud chaud” et les rachats par google, apple, microsoft… de startup se multiplient : c’est la course contre la montre.

Il est évident que notre façon de chercher de l’information sur Internet est en passe de se transformer réellement pour laisser place à des services de plus en plus personnalisables et donc personnalisés, qui nous aideront à mieux “trouver”. Et ça n’est évidemment pas pour nos beaux yeux que toute cette énergie est dépensée et que la bataille fait rage (bing/microsoft va jusqu’à vous “rémunérer” pour votre utilisation bingienne – IE only of course). C’est d’abord dans l’intérêt de “Google et autres” de savoir le plus exactement possible ce que vous chercher à trouver et, si possible et surtout, de le savoir avant vous. Car il est vrai que souvent, il faut déjà pouvoir formuler l’objet de notre recherche et l’utilisation des seuls mots clés n’est qu’une solution “par défaut de”. Pouvoir faire une recherche via des question rédigées en langage naturel, est bien entendu à l’ordre du jour depuis longtemps et si les “Google killer” en font leur cheval de bataille, Google lui-même (via différents rachats et même s’il reste finalement discret sur le sujet) n’est pas en reste (voir : “who is wife of USA president ?” – a noter que ce test est basique et que la réponse inclut malgré tout des mots clés évidents, mais il indique tout de même que Google se prépare…).

Cette recherche via “langage naturel” est un des pans, non négligeables, d’un moteur qui est axé sur le “find” plutôt que sur le “search” et entraîne cette idée d'”assistant virtuel” dont je parlais plus haut (service que l’on peut déjà retrouver depuis longtemps sur une suite logiciel comme Office par exemple). Vous aider à savoir ce que vous rechercher, vous faire des propositions, structurer votre pensée, faire des liens, vous surprendre, aider votre mémoire, tenir compte des avis et suggestions de vos différents réseaux et “amis”… via des interfaces, elles-aussi, de plus en plus “naturelles”, voilà une tendance globale de l’informatique d’aujourd’hui, pour le meilleurs comme pour le meilleur du pire.

Il me paraît évident que pour concevoir un bon outil de veille, il est impossible de ne pas tenir compte de notre rapport à Internet et surtout des différents outils qui façonnent aujourd’hui, et notre rapport, et l’Internet de demain. Si notre rapport au monde est directement lié aux possibilités que nous avons de filtrer les informations qu’il contient, il en va de même pour Internet. Si les flux rss, twitter ou les services “realtime”, les services de bookmarks online, les digglike et réseaux sociaux, les assistants virtuels… sont présentés comme quelques uns de ces “nouveaux” filtres, c’est que leur existence à permis de changer notre manière d’envisager la recherche d’informations. Et enfin, si les moteurs de recherche commencent aujourd’hui à mettre l’accent sur les services qu’ils rendent (trouver, aider, accompagner…) plutôt que sur l’opération de recherche en elle-même, ça n’est pas un hasard, cela correspond à une réalité d’aujourd’hui (même si on ne la ressent pas toujours et que la barre de recherche et surtout la liste de résultat style “liste de course” ont encore de beaux jours devant elles – voir aussi le concept de SAAS – Software As A Service).

En ce qui concerne un portail de veille, ces outils vont aider à filtrer le “trop d’informations” : dans un premier pour trouver effectivement un réseau de facto “arts numériques”, le portail en lui-même et dans un deuxième temps, vont permettre de personnaliser ce dernier et proposer des possibilités de recherches internes afin de l’adapter au mieux aux besoins de chacun.

En guise d’introduction voici une petite liste de liens à explorer en attendant de prochains articles plus complets.

Je rappelle que pour ce qui est du “Web sémantique” à proprement parler, une très bonne vulgarisation peut être trouvée dans les articles du “ReadWriteWeb France“.

Oct 022010
 

Le blog se met en mode stand by. Trop de travail pour pouvoir écrire des articles fouillés.
Cette pause me permettra de reprendre des liens simples présentés par tags.

Divulgação - A. Menicacci

.

Un peu de structure, de magazine, de doc, de soft et de portail sera le menu du jour où la nuit se fait blanche.

  • Dictionnairies : “foldoc.org“, 14855 terms à ce jour, c’est un gros “computing dictionary” dont le dernier update date d’il y a une quinzaine de jours.

.

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : Call For Artists’ Works: Celeste Prize 2010 – Italy – deadline le 10 oct. 2010

…………………………………………………………………………….

Oct 012010
 

Le blog se met en mode stand by. Trop de travail pour pouvoir écrire des articles fouillés.
Cette pause me permettra de reprendre des liens simples présentés par tags.

.

BAC festival - Barcelone

Pour aujourd’hui, ça sera un peu de galerie, un peu de littérature, des blogs, du festival, une structure et des vielles bécanes…

.

  • Databases : “Litterature audio.com” : plus de 1400 livres audio gratuits. De quoi faire quelques tests avec des voix.
  • Festivals : “BAC“, le festival d’arts contemporains de Barcelone (Centre “La Santa“), s’intéresse aussi bien à la vidéo, aux installations, au stop motion ou aux “Analogical Textures”… Encore peu de “labellisé” digital interactif numérique ou sonore… mais il me semble que ça n’est pas par manque d’intérêt. Le festival vient de clôturer son appel à projet pour l’édition 2010 et il faudra vous faudra donc attendre jusqu’au mois de juillet 2011 pour le prochain appel (voir les archives des années précédentes sur la page d’accueil).
  • Bonus : “old-computers.com“, un musée de l’ordi personnel et familial. C’est pas le seul endroit, mais si vous chercher des infos, vous pouvez même contacter directement l’équipe, ils prennent un réel plaisir à répondre à vos questions.
  • Documentation : Le blog “artsthree.com” et plus précisément sa rubrique “art digital” qui prend le temps de s’étayer et de fouiller la matière. Une quinzaine d’articles à lire. Dates de parutions : début 2009 à mi 2010, du tout récent. Vous en retrouverez pas mal d’extraits dans la suite “… qu’est-ce que l’art numérique“.
  • Structures : “Virtueel Platform”  veut stimuler et de renforcer l’innovation culturelle, en partageant les connaissances sur l’e-culture afin d’accroître sa visibilité et son champ d’application. Pour ce qui est du portail Web, ça ne sera pas l’exhaustivité (loin de là) et il y a des petits bug de tant à autres,  mais l’outil est pensé et ça se voit, ça se sent et j’espère qu’ils ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. Le projet n’est évidemment pas que sur le Web, il coproduit par exemple des rencontres comme la “e-culture-fair“. Liens : Virtueel Platform channel (youtube)

.
flux rss artsthree rubrique art digital
[rssinpage rssfeed=’http://www.artsthree.com/taxonomy/term/169/0/feed’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

flux rss Virtueel Platform
[rssinpage rssfeed=’http://www.virtueelplatform.nl/rssfeeds’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : Appel à projets d’exposition – Espace “Les Territoires” – Canada – deadline le 18 oct. 2010

…………………………………………………………………………….

Portails : artcitizens – artacademia – citizensofculture – Web – Europe – Turquie

 CALLS, DATABASES, FESTIVALS, RESIDENCES, STRUCTURES  Comments Off on Portails : artcitizens – artacademia – citizensofculture – Web – Europe – Turquie
Sep 282010
 

www.artcitizens.net

www.artcitizens.net
www.artacademia.net

citizensofculture.net
.

“La culture rapproche les peuples” : c’est en tous cas ce que pensent certaines personnes dans certaines institutions. Après l'”Asia Europe Foundation” et son portail “culture360.org” (voir post du 01 sept. 2010), je vous présente aujourd’hui un autre service, constitué de trois portails liés, et destiné à rompre la glace entre les peuples de l’UE et les peuples de l’UE (… et le peuple Turque éventuellement).

Les trois portails pourrait être comparés à trois filtres appliqués à un seul service. Trois catégories, où trois angles d’approche. L’idée est intéressante, sauf que dans la pratique, ça n’est pas si évident. Si vous ne devez créer qu’un seul profil pour les trois portails, il vous faudra les visiter et vous logger distinctement. Si on comprend les trois orientations principales, symbolisée par trois couleurs distinctes, dans le détails des publications, il n’est pas facile de s’y retrouver et de comprendre quoi est publié où et pourquoi. Cela vous obligera à faire le tour des trois lieux si vous voulez une info complète. Aucun flux rss n’est proposé directement, ça serait trop simple.

Pour ce qui est du service en lui-même : les onglets à retenir sont “ANNOUCEMENT” où vous pourrez retrouver des appels à participation, et “GROUPES” où vous pourrez trouvez différentes structures ou projets. Votre profil vous donne accès à un espace personnel sur le réseau communautaire, avec lequel vous pouvez interagir comme dans n’importe quel portail.

explicatifs et flux rss (les trois flux vous seront proposés (réunis en un seul) sur la veille www.arts-numeriques.info)

Structures soutenant le projet (pour mieux comprendre le cadre)

Petite anecdote pour finir : savez-vous de qui est la phrase “La culture rapproche les peuples” ? Non ? Eh bien, google non plus. Mais plus que cela, il n’affiche que 12 réponses principales (6 pour yahoo france) pour ce que je croyais être pourtant un lieu commun et cliché cité à tout va. Pas plus non plus d’ailleurs sur la possibilité que la culture, divise, sépare, éloigne etc. étrange ce vide. (à lire : « Gare à la mondialisation culturelle » propos de Dominique Wolton, Sociologue français, directeur de recherches au CNRS).
.
flux rss mix des trois sites
[rssinpage rssfeed=’http://feedrinse.com/services/channel/?chanurl=b1236c94d6faaa940622a844364a5574′ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : 13.0 International VIDA AwardsFundación Telefónica – Spain – deadline le 07 nov. 2010

…………………………………………………………………………….

Portail Digital Artists Belgium (artistes numériques belgique)

 ARTISTES BELGIQUE  Comments Off on Portail Digital Artists Belgium (artistes numériques belgique)
Sep 272010
 

The Gate @ iMAL

site web : portail digital artists belgium
.

La catégorie “ARTISTES BELGIQUE” du blog devait reprendre les artistes résidents, officiant ou étant subsidiés (même en partie) en communauté française de Belgique (CWFB) et dont le travail est en rapport avec : les arts dits “numérique” – le multimédia/médium – les “nouvelles technologies”… et dont les oeuvres contiennent des notions d’interactivité – d’aléatoire – d'”intelligence artificielle” – de “living art” – contenant le plus souvent des processus informatiques ou méchaniques uniques et entièrement dédié à l’oeuvre jusqu’à ce (con)fondre dans cette dernière…

J’ai décidé de lier cette catégorie à un portail comme celui de la veille www.arts-numeriques.info.

Un onglet sera dédié à chaque artiste. Vous pourrez y retrouver son site. Ses différents flux rss qui vous tiendront au courant de son actualité et différents moteurs de recherche où vous pourrez directement parcourir les résultats. Ces derniers seront choisis pour la pertinence de leurs réponses. Ils varient suivant l’artiste (pour un artiste bloggeur, je proposerais plus d’outils “real time” par exemple. Pour un artiste travaillant où ayant une structure, des recherches connexes vous seront proposées. Un même moteur peut pour un artiste donner des résultats très pertinents et pour un autre n’afficher que ses moments de détente sur facebook ou twitter).

L’avantage de ces onglets est que, peu importe quand vous passer ou repasser, l’onglet se mettra automatiquement à jour. Ca sera également un outil pour les artistes eux-même qui pourront y retrouver tout ce qui est visible d’eux sur le Web : leurs publications, mais aussi celles qu’on publie sur eux.

Une petite fiche d’identité reprenant l’essentiel de leurs infos avec mise à jour en temps réel est prévue. Il me faudra encore un peu de temps, un peu de bidouillage et quelques essais pour pouvoir l’afficher sur NetVibes dans l’onglet de chaque artiste.

Pour commencer j’ai choisi Yannick Antoine, dont je vous avais déjà parlé, pour un premier test. Et mon choix ne s’est pas fait au hasard.

Yanick (ou “Yhancik”, qui n’est pas un aka, mais ressemble plutôt à un tag) a tout d’abord un site : www.yhnck.com (ça n’est pas le cas de tout le monde). Il est à jour, simple, clair et efficace. Il possède aussi un flux rss. Même chose pour son “blog” (flux rss), son projet “tumblr.com” (flux rss), ou évidemment son compte flickr (flux rss). Cela m’a permit de remplir ce premier onglet très facilement et donc, de pouvoir suivre son actualité d’un seul coup d’oeil. J’y ai ajouté quelques moteur de recherche qui vous permettront d’en savoir plus l’envie vous en prenait et/ou de tester ces outils.

Mon prochain post de la catégorie prendra donc la forme de cette fameuse fiche, reprenant un résumé de liens représentatif de Yannick. Elle sera insérée dans son onglet sur le portail que j’aurais pris le soin de compléter, car ça n’est pour l’instant qu’une ébauche d’ébauche.

.

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : Call for X-OP – Résidence @ Rahmenwerk  – Autriche – deadline le 29 sept. 2010

…………………………………………………………………………….

Sep 252010
 

AIRE Ville Spatiale - The city Dôme géant de Werner Van Dermeersch

La suite d’articles “Le cimetière des projets” vous propose des liens vers des sites dont les projets sont, ou semblent être arrêtés, tout du moins sur le Web. Il peut s’agir d’une pause ou d’un arrêt définitif, acté ou non. Ces lieux sont souvent intéressants pour leur contenu évidemment, mais ils m’intéressent également (et personnellement) pour d’autres raisons : comme traces d’esthétiques Web, d’interfaces de navigation, de codages… aussi pour le “silence” qui semble y régner, les souvenirs qui traînent, leurs différents états de délabrement… On peut souvent y retrouver de grands projets d’avenir, des espérances et un énorme travail préalable… Ce sont des photographies d’un temps qui semble suspendu.

.

Projet AIRE : il est tellement difficile de s’y retrouver que j’avais placé ce projet dans mon “cimetière”. De fils en aiguilles, on finit tout de même par se rendre compte que la structure est non seulement active, mais a une actualité assez chargée. Peut-être trop. Il en résulte une série de sites qu’on pourrait croire abandonnés ou en passe de l’être et une communication inadapté ou inexistante.

Le site de la structure-même semble à l’arrêt depuis 2006. Bien qu’un onglet programmation 2009 soit présent, il est inaccessible.

En sept 2009, le projet lance AIRE Ville Spatiale“, un espace sur “second life“. Le site de la “ville” paraît toujours en activité, même si certaines mise à jour laissent à désirer (calendrier vide depuis mai 2010 alors qu’expositions, aucun agenda futur, liens brisés). Si le projet semble en pause, c’est surtout au niveau de la communication interne (blog vide, pas de communauté active, pas d’annonces) et externe qui frisent le zéro (même le profil sur digitalarti semble un vestige).

Il semble que la structure ait choisi Facebook pour communiquer (pour un temps en tous cas, question de facilité sans doute). Le profil facebook de la ville nous donne quelques infos, mais c’est sur le profil de l’aka du créateur Marc Moana (Marc Blieux) que vous trouverez le plus de news “réal time” et notamment son dernier projet “e-cncs“, qui propose “une approche interactive et ludique permettant un accès privilégié aux collections du Centre National du Costume de Scène“… Ouverture le 25 septembre 2010… Bon, ben… c’est aujourd’hui, ça tombe bien : rendez-vous donc à 22h30 sur second life.

Tout ça est donc extrêmement compliqué, mais au final, en creusant un peu, on découvre un projet multiple qui pourrait en intéresser plus d’un.

Digressions : j’ai suivi “ville spatiale” en 2009, cela me renvoyait déjà à une question que l’on a beaucoup posée à l’époque : le déclin (ou le renouveau) de “second life” et qui reste évidemment d’actualité (voir article de france3D). Il est évident que c’est au niveau de la question de l’avatar, d’une corporéité/corporalité virtuelle/augmentée ou du détachement d’un corps physique, des réseaux sociaux… que le débat m’intéresse, plutôt que de la problématique d’un éventuel modèle économique viable. Ceci étant dit, cette dernière découle directement des questions précédentes.

à lire si vous voulez en savoir plus

.

transfert.net : “Transfert décryptait l’actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d’outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements” – (01-12-2003)

J’ai remarqué “transfert.net” via ses articles “arts et sciences” et “informatique”. Un bon travail et qui reste à disposition malgré l’arrêt des activités journalière du site.

à lire : “Transfert s’arrête… encore !

.

PRESENCE CAPITALE : “Installée dans un réseau international constitué depuis une vingtaine d’années, PRESENCE CAPITALE  créée à l’origine par André LOMBARDO et Franck ANCEL, a pour objectif de développer une réflexion et des évènements transdisciplinaires qui tendent au décloisonnement des pratiques artistiques contemporaines” .

Pas de grandes archives sur le site qui semble s’être arrêté fin 2009. La seule présence qui reste sont les publicités qui continuent à tourner, inlassablement.

A noter un second site “Presence Capitale – Bordeaux” (dernière post : nov. 2007)

.

Coope Numerique : Projet de lieux d’accueil et de production.

Tout est prêt, tout est là… sauf que la dernière actualité que l’on puisse trouver “La Coopé-Numérique devrait ouvrir ses portes à la fin de l’année 2009” et que quelques liens commencent à se briser, font que. Le projet étant enthousiasmant, j’ai tenté de joindre les responsables, je n’ai pas eu de retour. Je n’ai trouvé aucune autre information sur le Web.

.

inSEEcp – Informal Network of South Est Europeen Culture Portals : comme son nom l’indique. Dernier post en octobre 2009, mais il reste par mal de liens à visiter.

.

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : Opportunity at A.I.R. Vallauris – France – deadline le 01 oct. 2010

…………………………………………………………………………….

.

RAN/DAN : Réseau Arts Numériques (part 1) – Introduction

 CALLS, DATABASES, FESTIVALS, RESIDENCES, STRUCTURES  Comments Off on RAN/DAN : Réseau Arts Numériques (part 1) – Introduction
Sep 202010
 

www.ran-dan.net

site web : www.ran-dan.net
.

Introduction

La première fois que j’ai entendu parler du RAN, c’était en 2009 au “festival des Bains Numériques d’Enghien-les-Bains“. Je faisais une interview de Philippe Baudelot et nous avons digresser. Le souvenir est assez vague, mais je me souviens qu’il m’ait dit que c’était passionnant et complexe… Cela fait plus de 2 mois maintenant que j’ai ouvert ce blog et j’ai essayé tant bien que mal de ne pas m’attaquer de front à ce complexe-là, mais il m’aurait été difficile d’attendre encore avant de présenter le “Réseau Arts Numériques“.

Pour clarifier les choses, le “Réseau Arts Numériques” (RAN) ne représente pas du tout un certain “réseau de facto” des arts dits numériques. Ca n’est qu’un réseau, parmi d’autres réseaux et bien que conséquent, vous n’y retrouverez pas, par exemple, “Ars Electronica“, “Le Cube“, “OneDotZero“, le “Japan Media Arts Festival“, “iMAL“, l'”UPGRADE” … en tous cas, pas aujourd’hui et pas directement (j’y reviendrai).

Le nom choisi m’a d’abord semblé un choix étrange, assez maladroit, très prétentieux, comportant un certain manque de respect vis à vis des autres réseaux ou structures poursuivant des buts communs et surtout, osé face à la “revendication” de l’expression “arts numériques”, qui était plus que jamais remise en cause (voir “qu’est-ce que l’art numérique” et l’article du 4 sept. 2010). Après tout, si personne n’avait choisi “Réseau Arts Numériques” avant cela, ça n’était pas pour rien et surtout pas faute d’y avoir pensé. Mais il me semble aujourd’hui que, bien qu’on utilise presque toujours l’acronyme “RAN” dans les conversations courantes, l’intitulé “Réseau Arts Numériques” était, non seulement un choix judicieux, mais important, nécessaire et intrinsèque au projet :

  • “arts numériques” (le pluriel est important me semble-t-il) : l’expression est arrivé aujourd’hui à un niveau de maturité suffisant. Si on regarde quelques années en arrière, ça n’était pas le cas. Le fait même de la remettre en cause lui a donné une réflexion théorique conséquente, une consistance, un champ, un terrain d’accords possibles, ne serait-ce que sur les désaccords éventuels. Qui plus est, et je l’écris du bout des doigts : que ce soit du côté des autorités subsidiantes ou du public, elle commence doucement à faire signe. Quoi qu’il en soit, son affirmation, qui peut sembler tellement évidente aujourd’hui (surtout après la création du RAN), ne l’était donc pas forcément hier.
  • “réseau arts numériques” : pour dépasser les débats sur l’expression “arts numériques” (tout en permettant de mieux y revenir), il fallait absolument que ce “RAN” soit le reflet d’un “certain réseau des arts dits numériques de facto”, avec toute sa complexité (générée justement par les différences qui existent en son sein). Le nombre de structures était un point non négligeable, ainsi que leurs diversités/spécificités (cultures, géolocalisations, moyens financiers…). S’il a fallu moins de 2 ans et demi pour mettre le réseau en place, beaucoup plus de temps à été nécessaire pour que l’idée de ce réseau soit assez réaliste, pour devenir plus qu’une idée. Tout cela ne pouvait découler que d’un long travail préalable, de réseaux préexistants (conventionnés ou non), de collaborations concrètes…  qui ont généré de nouveaux besoins et certainement quelques “problèmes” à résoudre. Faciliter et pérenniser les échanges, mutualiser les recherches, trouver des moyens financiers pour de nouveaux projets, pour la recherche, avoir accès à des lieux, du matériel, des compétences et des conditions “exceptionnels”…  Pour reprendre un concept que j’aime tout particulièrement, c’était un “kairos” à saisir et découlant du “réseau de facto” dont je parlais plus haut. Le RAN est né d’un ensemble de facteurs qui plaçaient tout simplement la barre “haut”. Vous en trouverez, je pense, la confirmation lorsque j’aborderai dans mon prochain article, les quatre chantiers qu’il a mis en place.

(à suivre)

en attendant…

.

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

nouvel onglet : “Veille Presse Archives

…………………………………………………………………………….

.

Sep 112010
 

Image Fulgurator - Julius von Bismarck

site web : thecreatorsproject.com
.

Petit bonus du week-end, à consommer avec modération.

Bienvenue dans l’an 1” .

Parce qu’on est jeune -ou moins jeune, mais branché- connecté, interfacé phasé lié réuni et que le monde est merveilleux, qu’on adore les innovations pleines de couleurs et de trucs qui bougent dans tous les sens interactivement linkés à tout ce qui passe, qu’on kiffe la musique qui fait boum et le VJing dans le noir et qu’on vit à cent à l’heure parce qu’on a les moyens et le dernier iphone pour lequel on a déjà créer au moins 5 applications indispensables mais très dispensables…

Effectivement, ça sent la pub Bacardi et “Parce que tu l’vaut bien” tout droit sorti de ces fanzines powered by adobe… Pour être plus précis et citer des noms, c’est du magazine Vice exposant Intel inside.

Je vous laisse regarder le Teaser, sourire ou pleurer un peu devant les arts du cliché… et après, on essaiera de faire un tour rapide, parce qu’au-delà du premier coup d’oeil, je pense qu’il serait dommage de jeter le “bébé avec l’eau du bain”.

Welcome to the creators project, you’re one” .

.

.

Il suffit de lire le communiqué de presse du projet pour se rendre compte que ce dernier s’est donné comme objectif de frapper fort et de partir “à l’assaut du monde”, d’un certain monde en tous cas. Et en ces temps de crises et de restrictions budgétaires tout azimut, c’est du côté de l’événementiel très grand public (real and virtual life) que ça va se passer. Ici, on ne fait pas dans la dentelle, il faut que ça marche, que ce soit efficace et que ça en jette un max.

Si le projet surfe clairement sur l'”artiste star”, sur des oeuvres qu’on fait briller de cent mille leds, sur le gigantisme et  la musique sur laquelle on peut s'”éclater”… il n’empêche que son portail Web parle aussi du projet “Dorkbot” (voir article du 12 juillet 2010), de l’institut des installations expérimentales de l’UDK de Berlin… et présente quelques artistes que l’on peut également retrouver dans des festivals beaucoup moins “people”. Bien sûr, ça reste en filigrane, surtout ne pas rentrer dans le fond du sujet : ça doit être accrocheur et rapide, le public cible étant, de ce côté de la réalité, l’internaute communautaire lambda.

Ceci dit, on peut lire que le projet n’est pas seulement un producteur d’événements et une WebTV, mais aussi “un studio de créations artistiques, et une fondation pour l’art qui visera à faciliter la production et la diffusion d’œuvres avec l’aide de ces artistes et de leurs collaborateurs“. Je suis donc partagé entre, d’une part, mes premières impressions d’une enième WebTV, qui, bien que proposant un outil plus abouti que tout ce que j’ai pu voir jusqu’à maintenant, ne me convainc pas vraiment par son contenu (en comparaison d’arteTV par exemple – voir article du 29 août 2010), et d’autre part, un projet qui a les moyens d’étendre facilement son champ d’investigation (ou le resserrer) pour proposer un matière plus pointue, moins généraliste et dont le projet global semble dépasser de loin une simple présence online. De plus, “The Creators Project” est ouvert aux collaborations, si vous avez des idées, c’est le moment de voir si un partenariat est envisageable. Parce que, même si le projet est apparemment à “durée limitée”, il y a de fortes chances que ça ne s’arrête pas là.

Petit tour rapide du propriétaire dans l’état actuel

Pour une fois, je ne voulais pas lire les articles de presse avant de m’être fait ma propre première impression. Je reviendrais sans doute dans quelque mois sur ce projet, avec un recul et plus d’informations. En attendant, je terminerai sur deux articles, si vous voulez en savoir plus.

.
flux rss
[rssinpage rssfeed=’http://thecreatorsproject.com/fr/rss.xml’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Nouvel outil en test pour proposer une veille sur Twitter : www.netvibes.com/arts-numeriques#twitter_list

…………………………………………………………………………….

.