Mutek Network (part 1) – ECAS : Mettre en réseau l'art de demain pour construire le futur – I.C.A.S. : International Cities of Advanced Sound

 FESTIVALS, STRUCTURES  Comments Off on Mutek Network (part 1) – ECAS : Mettre en réseau l'art de demain pour construire le futur – I.C.A.S. : International Cities of Advanced Sound
Dec 032010
 

icasnetwork.org

E.C.A.S. : ecas.in
I.C.A.S. : icasnetwork.org

Mutek : www.mutek.org

.

Vous avez sans doute remarqué que le blog tourne au ralenti depuis quelques semaine. Ca n’est pas prêt de s’arranger puisque le travail sur le portail, plus mes différents autres projets ne me laissent que très peu pour alimenter le flux. J’essaierai malgré tout, pour les semaines qui viennent, de poursuivre la série d’introductions aux différents réseaux “arts numériques”. Des articles courts, qui à défaut de donner dans le détail, me permettront de mettre place un des derniers portails bac à sable que j’aimerais vous proposer, celui des réseaux. Il me sera également plus facile, par la suite, de faire des articles plus fouillés sur les différents membres des réseaux abordés.

Je vous propose aujourd’hui d’attaquer Mutek. Et comme d’habitude, il me semblait intéressant de commencer loin, pour se rapprocher petit à petit.

E.C.A.S. – Networking Tomorrow’s Art For An Unknown Future/Mettre en réseau l’art de demain pour construire le futur, acronyme de “Europeen Cities of Advanced Sound”, est la branche européenne du réseau I.C.A.S. – International Cities of Advanced Sound. Il sont tous deux étroitement liés au réseau Mutek.

Le site d’ECAS étant encore under construction, les infos sont pour le moment principalement accueillies sur le site de la structure futureverything. En octobre dernier s’est clôturé l’appel à participation pour leur premier projet commun : Festival as Lab. Ce dernier est soutenu par le programme européen Culture 2007-2013 (dont je vous ai d’ailleurs touché un mot hier).

Pour défricher, je vous conseille de commencer par l’à propos du réseau ICAS ; passer ensuite rapidement sur l’historique de Mutek ; vous attarder sur l’article perpectives d’avenir, qui, s’il ne fait que survoler une dizaine d’années de travail et de collaborations, vous donnera malgré tout des premiers éléments de réponses quant à qui à fait quoi où et comment ; et enfin, de finir par l’onglet collaboration de Mutek.

Les membres des réseaux ECAS/ICAS soutiennent donc “la création musicale et sonore la plus pure”, mais aussi “les multiples expressions qui naissent de leur rencontre avec d’autres champs de pratique culturelle”. C’est évidemment ce dernier aspect que j’explorerai dans mes futurs articles.

E.C.A.S. – I.C.A.S. – MUTEK membres (nov. 2010)

.
flux rss ICAS network
[rssinpage rssfeed=’http://icasnetwork.org/feed/’ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]
flux rss MUTEK
[rssinpage rssfeed=’http://feeds2.feedburner.com/mutek’ rsstarget=’_blank’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

Focus appels à participation : Résidences Vidéophonic – Festival portes méditérranéennes – Prix Médiatine 2011 – Arte.TV : Arte Creative – Shared Artist in Residence – Collaboration Grants

 CALLS  Comments Off on Focus appels à participation : Résidences Vidéophonic – Festival portes méditérranéennes – Prix Médiatine 2011 – Arte.TV : Arte Creative – Shared Artist in Residence – Collaboration Grants
Nov 112010
 

Frontiers Game - Lauréat European Cultural Foundation

agrégateur rss : www.arts-numeriques.info/veille/Appels_et_Infos
portail netvibes : www.arts-numeriques.info

.

Un petit focus sur quelques appels à participation (ainsi que leurs sources de diffusion) que j’avais envie de mettre en valeur :

.

GAMA : Gateway to Archives of Media Arts – Web

 DATABASES  Comments Off on GAMA : Gateway to Archives of Media Arts – Web
Oct 062010
 

"Beauty becomes the beast" - Lydia Schouten

site web : www.gama-gateway.eu
.

Metabase de données, le projet insiste sur la notion d’archives et d’archivages et je ne peux que vous conseiller de lire en tout premier lieu l’onglet “Characteristics” et l’article : “Media Art: An introduction to GAMA” de Antoni Mercader afin de bien aborder le projet.

Un des buts du projet “GAMA” est donc de permettre la conception et la mise en ligne d’un système de recherche qui vous permet d’avoir accès à huit base de données/archives :

  • ARGOS – centre for art & media, Belgium
  • Ars Electronica, Austria : Structure et festival
  • – Center for Culture & Communication Foundation, Hungary
  • Filmform, Sweden : fondation dédiée à la promotion, la distribution et la préservation du film d’art suédois et vidéo expérimentale.
  • Heure Exquise – International centre for video arts, France
  • Les Instants Vidéo – France : festival des arts médiatiques
  • NIMK – Netherlands Media Art Institute, The Netherlands
  • SCCA-Ljubljana – Center for Contemporary Arts, Slovenia

Il y a de la matière et on peut y avoir accès grâce à des outils de recherches qui ont, pour une fois, retenu l’attention on ne peut pas le nier. Il reste malgré tout que leur utilisation est tout sauf simple. Comme vous pourrez le constater, naviguer à l’intérieur de ce mastodonte vous donne vite mal à la tête.

Une telle somme de données demande de la précision. Le projet l’a bien compris et vous pourrez voir que, par rapport aux autres base de données que je vous ai déjà présentées ici, “GAMA” possède des outils de filtrage plus puissants (résultant évidemment d’un système de classification préalable des données par multi tags/catégories où on a vraiment pris le temps de plonger dans la matière). Malheureusement, ça n’est pas suffisant et le système se révèle vite très lourd à l’emploi.

Si j’insiste souvent sur la visualisation des “résultats” de recherche, qui permet de sortir de la présentation type “liste papier”, pour un projet comme celui-ci, l’élaboration d’une interface visuelle simple, aérée, configurable/modulable à volonté… est à prévoir dès la recherche elle-même. Cela permettrait d’utiliser pleinement le système, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui : pas d’accès direct au tags ou aux catégories, pas de possibilité directe de recherche multi tags/catégories, aucune unité dans la présentation des filtres (par onglets, par menus déroulants, par case à cocher, par tag style pop pup…), pas de système empêchant un “No Results found”…

Un truc qui vous permettra d’aller plus vite est de ne pas tenir compte des premiers outils proposés : choisissez l’onglet “ALL”, ne mettez aucun filtres, cliquez search. Vous aurez ensuite la possibilité de filtrer votre recherche par le menu situé à votre gauche, ça vous fera gagner du temps et vous aurez une vue d’ensemble beaucoup plus claire.

La présentation des résultats de recherches finira très vite d’achever votre souris et votre patience, avec un “javascript” qui ne vous permet d’accéder qu’à un résultat à la fois et aucune possibilités simple de bookmarkage.

“GAMA” est (encore) un service un peu austère donc, mais toutes proportions gardées, rapport “qualité du service/volume des données”, ça reste néanmoins un des services les mieux conçus que j’aurais à vous proposer. Comme à chaque fois dans ce genre de projets, la somme de travail préalable, ainsi que le travail de mise à jour des données demandent un tel investissement que l’interface finale d’utilisation en souffre quelque peu.

A noter que l’artiste le plus représenté dans la banque est “Erwin Olaf” et l’oeuvre : “Beauty becomes the Beast” de Lydia Schouten et que, si vous n’aurez droit qu’à une preview de 30 secondes, c’est normal. Sur “GAMA”, c’est la règle. Oui mais alors, heu… quoi ? Ben rien : la vie, c’est dur.
.

Team

Outre les différentes structures ci-dessus liées directement aux “Archives” mises en communs (et sur lesquels je reviendrais dans de futurs articles) :

liens secondaires

compléments à lire/voir/entendre

.

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : CALL FOR ENTRIES 9 X 12 Works – Exhibition in Budapest – Hungarian multicultural centerdeadline le 30 nov. 2010

…………………………………………………………………………….

Oct 012010
 

Le blog se met en mode stand by. Trop de travail pour pouvoir écrire des articles fouillés.
Cette pause me permettra de reprendre des liens simples présentés par tags.

.

BAC festival - Barcelone

Pour aujourd’hui, ça sera un peu de galerie, un peu de littérature, des blogs, du festival, une structure et des vielles bécanes…

.

  • Databases : “Litterature audio.com” : plus de 1400 livres audio gratuits. De quoi faire quelques tests avec des voix.
  • Festivals : “BAC“, le festival d’arts contemporains de Barcelone (Centre “La Santa“), s’intéresse aussi bien à la vidéo, aux installations, au stop motion ou aux “Analogical Textures”… Encore peu de “labellisé” digital interactif numérique ou sonore… mais il me semble que ça n’est pas par manque d’intérêt. Le festival vient de clôturer son appel à projet pour l’édition 2010 et il faudra vous faudra donc attendre jusqu’au mois de juillet 2011 pour le prochain appel (voir les archives des années précédentes sur la page d’accueil).
  • Bonus : “old-computers.com“, un musée de l’ordi personnel et familial. C’est pas le seul endroit, mais si vous chercher des infos, vous pouvez même contacter directement l’équipe, ils prennent un réel plaisir à répondre à vos questions.
  • Documentation : Le blog “artsthree.com” et plus précisément sa rubrique “art digital” qui prend le temps de s’étayer et de fouiller la matière. Une quinzaine d’articles à lire. Dates de parutions : début 2009 à mi 2010, du tout récent. Vous en retrouverez pas mal d’extraits dans la suite “… qu’est-ce que l’art numérique“.
  • Structures : “Virtueel Platform”  veut stimuler et de renforcer l’innovation culturelle, en partageant les connaissances sur l’e-culture afin d’accroître sa visibilité et son champ d’application. Pour ce qui est du portail Web, ça ne sera pas l’exhaustivité (loin de là) et il y a des petits bug de tant à autres,  mais l’outil est pensé et ça se voit, ça se sent et j’espère qu’ils ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. Le projet n’est évidemment pas que sur le Web, il coproduit par exemple des rencontres comme la “e-culture-fair“. Liens : Virtueel Platform channel (youtube)

.
flux rss artsthree rubrique art digital
[rssinpage rssfeed=’http://www.artsthree.com/taxonomy/term/169/0/feed’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

flux rss Virtueel Platform
[rssinpage rssfeed=’http://www.virtueelplatform.nl/rssfeeds’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : Appel à projets d’exposition – Espace “Les Territoires” – Canada – deadline le 18 oct. 2010

…………………………………………………………………………….

The UPGRADE (part1) – UPGRADE Joburg – WSOA, Digital Art

 DATABASES, STRUCTURES  Comments Off on The UPGRADE (part1) – UPGRADE Joburg – WSOA, Digital Art
Sep 022010
 

UPGRADE INTERNATIONAL

WSOA, Digital Art : jafnetart.digitalarts.wits.ac.za
UPGRADE International : www.theupgrade.net
.

Voici une toute petite base de données qui “explore et met en valeur la pratique créatrice basée par Internet des Pays du Sud“. En ce qui concerne la visite de “WSOA – Art in a global South”, laissez votre iphone de côté, c’est uniquement en Flash.

Pour plus d’informations sur la curatrice, Tegan Bristow et sur le projet, je vous propose l’article “Internet Art by Tegan Bristow“. A noter que le projet est liée à l’école où enseigne Tegan Bristow, la “Wits University” qui possède un Master en “Digital Interactive Arts“, et soutient le projet.

voir aussi : la page “About” de WSOA sur le site de l’Université et le Blog “@Joburg“. de bonnes adresses à contacter si vous décidez d’aller dans le coin.
.

Si je vous parle aujourd’hui du WOSA, c’est que le projet fait partie de l’ “UPGRADE International Network“, dont il organise l’ “UPGRADE Joburg“. C’est par cette “petite porte” que j’avais envie de vous présenter cette “organisation autonome, internationale et rhizomatique de rendez-vous mensuel pour la culture numérique et les arts technologiques“.

Autant le dire tout de suite, je n’ai encore trouvé aucun article francophone qui explore ce projet devenu tout simplement tantaculaire et qu’on ne présente sans doute plus. Même “poptronics” n’a fait que l’effleurer du bout des doigts (articles du 01 juin 07 (fin), 29 sept 09 et quelques rares lignes dans des post contextuels ici et là). C’est sans doute parce que l’idée de base est toute simple : donner un temps et un cadre à des rencontres régulières et rapprochées dans le temps. Avec une bonne dose de volonté et d’envie, tout le monde peut entrer dans la danse.

Je conclurai cette introduction par un document daté du 23 déc. 2009 de Karen Dermineur (KNR). Il est adressé au membres de la plateforme “incidence.net” et il me permettra d’introduire l’ “UPGRADE Dakar” et les différentes structures qui y sont liées. Le ton que Karen Dermineur utilise, son enthousiasme reflètent pour moi tout à fait un terme anglais, souvent associé au projet : le grassroots.

.

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille « arts numériques et multimédias » www.arts-numeriques.info

Hurry up : EFC Collaboration Grants schemeEuropean Cultural Foundationdeadline le 20 sept. 2010

…………………………………………………………………………….

.

EMAN/EMAR European Media Art Network – European Media Artists in Residence Exchange

 CALLS, RESIDENCES, STRUCTURES  Comments Off on EMAN/EMAR European Media Art Network – European Media Artists in Residence Exchange
Aug 122010
 


Le blog se met en mode stand by jusqu’au 24 août inclus.Trop de travail pour pouvoir écrire des articles fouillés.
J’en profiterai donc pour rapidement vous faire visiter quelques petits projets plus ou moins exotiques.

.

Jean-Charles Hue - "Un ange"


.

site web : ww.emare.eu
.

On pouvait lire dans dernier appel à projet de l’EMAN/EMAR – Résidences arts médiatiques d’échanges 2010 (deadline fev. 2010), que la structure proposait aux artistes européens travaillant dans les domaine des “arts numériques”, une résidence de deux mois : à l’IMPAKT, Pays-Bas ; à Bandits-Mages, France ; à la FACT (Foundation for Art and Creative Technology), Royaume-Uni et au Werkleitz Centre for Media Arts, Allemagne (initiateur du projet).

Le projet de résidences et d’échanges prévoyait pour 2010 une “bourse de 2000€, un logement gratuit, jusqu’à 250€ de frais de transport, l’accès à du matériel technique, à des laboratoires et une projection professionnelle“. Outre le fait d’associer 4 structures (que je détaillerais prochainement) très actives et dont les festivals/expositions ont une grande visibilité, il chapeaute le tout avec un budget non négligeable (qui peut toujours être complété par un bourse supplémentaire, à aller chercher auprès d’organismes nationaux qui favorisent les échanges et qui sont forcément plus prompts à compléter un budget qu’à en allouer un).

Les artistes sélectionnés cette années sont : Leopold Kessler pour le Werkleitz, Emily Richardson pour la FACT, Jean-Charles Hue pour l’IMPAKT et Maarit Suomi-Väänänen pour Bandits-Mages. Le prochain appel est attendu pour février 2011. Si vous voulez voir les archives du projet (ou le “second effet kisscool”),  l’exposition “.move” a repris 21 artistes qui ont exposé les oeuvres produites lors du projet en 2008 et 2009.

…………………………………………………………………………….

Focus de la veille www.arts-numeriques.info

Hurry up : Residency Program 2010/2011 at Proyecto’ ace – Argentina – deadline : 15 août.

…………………………………………………………………………….

Mediamatic – Amsterdam

 CALLS, STRUCTURES  Comments Off on Mediamatic – Amsterdam
Aug 092010
 

Mediamatic Off-Line

site web : www.mediamatic.nl
.

Mediamatic officie physiquement à Amsterdam : salons médiatiques, expositions, ateliers, workshop… et sur le web au-travers de son portail collaboratif, ses online-dating, les archives de son magazine Mediamatic Off-Line, son calendrier bien rempli… et son Mediamatic LAB. C’est depuis 1985 (1997 pour le site) et ça réunit aujourd’hui une équipe de 35 personnes plutôt très motivées.

S’il vous venait l’idée de les rencontrer, vous pouvez toujours les contacter en leur envoyant un projet par mail ou, pourquoi pas, la page Job opening : il y a aujourd’hui pas moins de 7 postes à pourvoir.
.
.

Hurry up ou le petit focus de la veille www.arts-numeriques.info
Art Laboratory Berlin – deadline : 15 août – projets “Synesthesis” et “Time and Technology”

TransArtists, Amsterdam – Guide des aides destinées aux auteurs

 DATABASES, RESIDENCES, STRUCTURES  Comments Off on TransArtists, Amsterdam – Guide des aides destinées aux auteurs
Aug 022010
 

www.transartists.nl

site web : www.transartists.nl
.

Je vous ai parlé de Res Artis dans mon article du 28 juin et si vous êtes allez fouinez dans ses “liens sponsors“, peut-être êtes-vous tombé sur TRANSARTISTS. Difficile de séparer les deux structures, surtout que TransArtist accueille apparemment le bureau de Res Artis. Je dirais -mais c’est un peu réducteur- qu’elles ont tendance à se compléter l’une l’autre et qu’il est bon de visiter les deux et de suivre les deux (via la “networks rss page” par exemple)

Pour Transartis, retenons “ON AIR“, projet dont l’association est le coordinateur et qui propose une série de Workshops pour tout ce qui touche aux différents programmes de résidences d’artistes (entre 2010 et 2012 à travers 15 pays d’Europe). Pour la Belgique, c’est du côté flamand avec le Frans Masereel Centre, que se fait le partenariat. Je n’ai malheureusement pas vu de collaboration avec la France. Peut-être est-ce du au fait qu’il y a déjà beaucoup de structures qui proposent un programme axés résidences/échanges (dont, par exemple, Res Artis ou les Pépinières Européennes dont TransArtists est le coordinateur pour la Hollande). C’est étonnant malgré tout.

TransArtists héberge aussi les bureaux de la “Thami Mnyele Foundation“, qui favorise les échanges artistiques et culturels entre les Pays-Bas et l’Afrique (toujours via un programmes de résidences). A noter que l’artiste hébergé “reçoit une bourse couvrant ses dépenses courantes, l’achat de matériel ainsi que les frais de voyage aller-retour vers les Pays-Bas“.

Je vous laisse découvrir le reste et je passe à un bonus qui concerne particulièrement les auteurs qui cherchent des aides en France. Par extension, cela peut bien entendu intéresser tout le monde et il se peut que vous soyez passez à côté. C’est encore une fois sous format papier (et dans mon cas j’ajouterais électronique), donc pas très pratique mais… il y a de la matière. Beaucoup de très bonne matière dans ce “guide des aides destinées aux auteurs” et que je vous présente sur le site du “Centre national du livre“.

..
.
flux rss TransArtists info
[rssinpage rssfeed=’http://www.transartists.nl/info.rss’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

flux rss Transartists deadlines

[rssinpage rssfeed=’http://feedity.com/rss.aspx/transartists-nl/UVZXU1pV’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]

rhiz.eu, Amsterdam – EuroPrix Multimedia Awards, Salzburg

 CALLS, DATABASES, FESTIVALS  Comments Off on rhiz.eu, Amsterdam – EuroPrix Multimedia Awards, Salzburg
Jul 222010
 

Laurent Rodriguez on Rhiz.eu

rhiz : www.rhiz.eu
EuroPrix multimedia awards : www.europrix.org

.

Rhiz est un portail d’Arts conçu par la “European Cultural Foundation“. Son interface visuelle est arrivé à maturité et agrémente agréablement votre navigation et les résultats recherche. Les espaces personnels se présentent sous forme de fiches d’identités accompagnés des réseaux dans lesquelles ils s’inscrivent. Vous pouvez retrouver des listes d’organisations, d’histoires, d’artistes et de projets, classés par régions/catégories/tags. Les appels à projets sont repris sous l’onglet Calendar. Pas de quoi sauter au plafond en ce qui concerne les “arts numériques”, mais ça vaut la peine de passer de temps à autre.

NB : Comme pour tout portail de cette importance, y référencer son site/projet personnels est à double tranchant : si l’effet est quasi immédiat sur la plupart des moteur de recherche (24 heures, souvent moins pour voir votre contribution sortir dans les résultats de recherche de la plupart des moteurs), il est après difficile de s’en défaire. Cela est surtout valable pour les éventuels commentaires que vous laissez sur ces sites : ces derniers, liés à votre nom, seront référencés et ne feront qu’embrouiller les futurs résultats des moteur de recherche. A savoir que des options existent pour pallier à ce genre de désagréments (options de confidentialité ou interdire le référencement des moteurs de recherche…), mais elles sont, bien entendu, toujours un peu difficiles à trouver. Pour ce qui est Rhiz.eu : Preferences > Trust settings ou contributions >> édit >> visible.
.

EuroPrix Multimedia Awards : si vous avez plus de trente ans, passez votre chemin, c’est trop tard pour vous… autrement, voici les catégories acceptées : Online / Web Projects – Offline Projects / Interactive DVD – Games – Computer Graphics & Design – Content Tools & Interface – Interactive Installations – Online & Digital Video / TV – Animations – EUROPRIX Special Awards: – Innovative multimedia concept – GRAZ Special Award for the project with the best business potential – STYRIA Special Award for the most creative design. L’EuroPrix c’est aussi un festival (avec galas et expositions) et une WebTV

Deadline le 30 juillet.
.
flux rss Rhiz Calendar
[rssinpage rssfeed=’http://www.rhiz.eu/rss/29568.xml’ rssdateformat=’j F Y’ rssitems=’5′ rssdescription=’no’ rsstarget rssformat=’x – Y’]